L'article a bien été ajouté à votre commande

Actualités

Fashion Week Printemps-Été 2019 : les indispensables

15 octobre 2018 No Comments

De la Fashion Week de Londres, à celle de Milan, en passant par Paris, retour sur les principales tendances de la saison Printemps-Été 2019.

 

La maison Celine s’habille en paillettes

 

 

Le défilé Celine. Un show particulièrement attendu lors de la Fashion Week de Paris et pour cause : Hedi Slimane est le nouveau directeur artistique de la maison de luxe. Anciennement à la direction artistique de Saint Laurent et de Dior Homme, le styliste s’était éloigné du milieu de la mode pendant plusieurs années. Un retour attendu avec impatience. C’est aux Invalides qu’il a présenté son tout premier défilé pour la maison de couture française. Côté set, les mannequins défilaient dans un cocon de cristal.

Hedi Slimane s’est démarqué cette saison avec une collection féminine, légère et désinvolte. Les silhouettes de fête ont imprégné le défilé Celine : des robes effilées, féminines et surtout pailletées. Les paillettes, qu’Hedi Slimane remet au goût du jour.

 

Clin d’œil rétro chez Prada avec ses serre-têtes en satin

 

 

La célèbre maison italienne a dévoilé sa collection dans la Fondazione Prada. Le centre d’art a été dessiné à Milan par Rem Koolhass. Une évidence pour la griffe de luxe milanaise fondée en 1913. Miuccia Prada, la directrice artistique de l’ensemble des collections et petite fille du fondateur Mario Prada, présente une collection bourgeoise aux détails techno-psyché.

La créatrice italienne revisite pour la saison Printemps-Été 2019 le look des années sixties : profusion de satin en tons vifs, jupes tulipes au genou, manteau fitté en satin, laine ou cuir. Des clins d’œil rétro qui ont rythmé le défilé Prada. Côté accessoire : le serre-tête. Lui aussi est satiné chez Prada, tantôt dans des teintes fluo, tantôt dans des couleurs pastelles. Une vraie tendance repérée pour 2019.

 

La femme Loewe foule le sol en boots de confection artisanale

 

 

View this post on Instagram

#LOEWESS19 Backstage. See more on loewe.com #LOEWE

A post shared by LOEWE (@loewe) on

 

La marque de luxe Loewe a présenté sa collection Printemps-Été 2019 à la Maison de l’UNESCO. Le Directeur Artistique de la maison madrilène, Jonathan Anderson, s’amuse des textures et des styles, mais aussi du design et de l’art avec un set décalé. Les invités patientaient dans des salles d’exposions éphémères, où des œuvres comme les structures en panier de Joe Hogan ou encore les céramiques du japonais Ryoji Koie étaient éparpillées.

 

Côté look, le designer irlandais n’a de cesse de faire des références au savoir-faire de la maison avec un vestiaire à l’esthétique intemporel. On relèvera des vêtements d’inspiration équestre et des longues chemises de soie. Au pied, les mannequins défilaient en boots à grosses lanières en cuir. D’influences baroudeuses, elles tempèrent avec l’élégance et la sophistication des robes en soie.

 

La femme du futur de Paco Rabanne ose les multiplications de chaînes

 

 

 

Le défilé Paco Rabanne s’est déroulé au Grand Palais et a surpris par son mixte extravagant de touches seventies et d’influences futuristes. Matières métallisées, couleurs vives, asymétries chics, motifs pixels… Julien Dossena, le directeur artistique de la griffe de luxe, propose un vestiaire branché.

Le directeur artistique impose un style ultra contemporain en accessoirisant les tenues : multiplication de chaînes argentées autour des cous des mannequins et en lanière de sac à main, ou encore des superpositions de médailles.

 

Retour aux sources chez Burberry : l’iconique beige

 

 

Riccardo Tisci présentait son premier défilé pour la maison Burberry. C’est à l’occasion de la Fashion Week de Londres, dans les vieux bureaux de tri du quartier Nine Elms, que le défilé baptisé « Kingdom » s’est tenu. Rendez-vous immanquable pour la sphère fashion qui ne savait pas si la tendance serait au streetwear ou au ladylike. Riccardo Tisci a su mixer les deux tendances à merveille, en présentant une collection streetwear pour les hommes, et ladylike pour les femmes.

Couleur emblématique de la maison, le beige. Le directeur artistique la remet au goût du jour en remplaçant les carreaux historiques par des lignes verticales.

Nous utilisons des cookies afin d’assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site. En cliquant sur Accepter, vous consentez à l'utilisation de ces cookies à des fins statistiques et commerciales. Vous pouvez à tout moment modifier vos préférences en consultant la page Mentions légales

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer