L'article a bien été ajouté à votre commande

Actualités

Les 5 tendances repérées pendant la semaine de la Haute-Couture à Paris

23 juillet 2018 No Comments

Depuis 1973, se réunissent tous les 6 mois sur la scène parisienne les géants du luxe et les professionnels du secteur. Pendant une semaine, on assiste alors à une démonstration artistique et stylistique des plus grandes maisons de couture qui dévoilent leurs créations au fil des défilés. Une effervescence esthétique orchestrée par la Fédération Française de la Haute Couture et de la Mode, dont la dernière en date s’est déroulée du 1er au 5 juillet 2018.

Savoir-faire et créativité étaient au rendez-vous pour célébrer la haute couture automne-hiver 2018-2019. Parmi les grands noms : Azzaro couture, Givenchy, Schiaparelli, Christian Dior, Elie Saab, Chanel, Maison Margiela ou encore Jean Paul Gaultier pour représenter l’édition 2018. Retour sur les 5 tendances repérées pendant les défilés.

 

Elsa Schiaparelli : invitation au bal masqué

 

Nommé en 2015 directeur du style par la maison française, Bertrand Guyon poursuit la griffe d’Elsa Schiaparelli sur l’ensemble des collections haute couture.

Le défilé Schiaparelli qui s’est produit au Palais Garnier a misé sur un esprit bal masqué. Ce n’est pas la première fois que Schiaparelli fait défiler ses mannequins en dissimulant leurs visages avec des masques. En 1935 déjà, le peintre britannique Derek Hill avait imaginé pour la maison de couture des masques-éventails en plâtre peint, où s’implémentait des cils pour apporter un effet trompe-l’œil.

On assiste alors pendant cette édition 2018, à un retour aux sources de la maison de couture Schiaparelli, clin d’œil réalisé avec élégance et poésie.

 

Les boucles d’oreilles oversize de la maison Givenchy

 

La directrice artistique de la maison Givenchy, Clare Waight Keller, a voulu rendre hommage à son fondateur Hubert de Givenchy disparu en mars dernier, au travers d’une collection qui reprend tous les codes de l’élégance à la parisienne. C’est après 6 années à la direction artistique de la maison Chloé, que la créatrice britannique rejoint la maison Givenchy.

Lignes minimalistes, créations tout en volume et réalisations glitter, la maison de luxe a su se démarquer aux travers de pièces intemporelles.

On ne peut pas passer à côté des boucles d’oreilles oversize présentées lors du défilé aux Jardins des Archives Nationales. En vestiaire grand soir ou pour sublimer la sobriété d’une tenue, on joue sur la volumétrie et la brillance des créations.

 

Chanel réintroduit les coiffures Rockabilly avec glamour

 

 

C’est aux bords des quais de Seine que la maison Chanel dévoile un défilé des plus inattendues : l’allure haute couture du célèbre couturier Karl Lagerfeld associée à l’audace rock de l’hairstylist Sam McKnight.

Avant gardiste, Sam McKnight (qui collabore notamment avec Chloé, Chanel, Burberry) reprend la coiffure culte des années 50 : une queue-de-cheval haute lisse tirée en arrière, accompagnée de la classique banane donnant des airs de pin up aux mannequins. Un décalage qui tranche avec le classique tailleur en tweed de la maison Chanel et qui structure parfaitement l’élégance désinvolte de la parisienne.

 

Dior revisite les talons virgules avec élégance

 

La maison Dior, représentée par Maria Grazia Chiuri a su apporter sa touche de poésie au cœur du Musée Rodin. Des vêtements teintées de nuances douces, des citations d’André Breton tatouées sur le corps des mannequins en guise de collier, des sculptures suspendues au-dessus du podium : tout porte à croire que la styliste italienne réalise une ode à l’imaginaire.

Sa vision se poursuit jusque dans les accessoires, en revisitant avec sobriété les talons virgules. Forme asymétrique, détails raffinés, esprit classique et contemporain à la fois, la directrice artistique Maria Grazia Chiuri propose quatre teintes de nude pour habiller les pieds des mannequins.

 

Giambattista Valli s’habille de rose fuschia

 

Giambattista Valli Haute Couture 15 – Fragments on Stage.

A post shared by Giambattista Valli Official (@giambattistavalliparis) on

Le designer éponyme fascine par son romantisme. Les créations de la maison Giambattista Valli explore tous les codes de la haute couture : on joue des volumes, des textures et des couleurs. Une collection décomplexée au travers de robes à imprimé fleuri, d’épaules dénudées, de robe mousseline, ou encore en chiffon de soie brodées de fleurs ou piquées de plumes.

Impossible de passer à côté de ses créations en rose fuchsia, un ravissement pour les yeux : volume, coupe asymétrique, traîne majestueuse, on lui trouverait presque des airs de danseuse tant l’originalité du tutu s’accommode avec l’esprit conventionnel d’une pièce de haute couture.

 

Nous utilisons des cookies afin d’assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site. En cliquant sur Accepter, vous consentez à l'utilisation de ces cookies à des fins statistiques et commerciales. Vous pouvez à tout moment modifier vos préférences en consultant la page Mentions légales

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer